Je tiens l’Etat français responsable !

Cela fait 25 ans depuis que j’observe la France changer, continuellement…

Je vois la France changer, je vois la France se tordre et se transformer tout doucement devant les grandes pressions et vecteurs de notre temps… immigration, religion, économie, géopolitique, Europe, politique interne, culture, éducation…

Je vois la France changer, et pas toujours pour le mieux. Certains diraient à ma place qu’ils préféraient la France d’il y a 25 ans. Hélas, c’est tout à fait stupide de dire ça, rien n’est immuable, ni même un grand pays comme la France.

Le début 2015 nous apporta le martyre des monstres sacres du graphisme français et de (presque) toute la rédaction du plus grand trublion des médias.

Leur martyre ne fera que cimenter leur mythe, le mythe des rares vrais héros de jours, héros non pas par leur martyre mais par la lutte contestataire et admirablement anarchiste qu’ils ont mené toute une vie. Certains sont morts trop jeunes. Tous mêmes. Car ils étaient tous si jeunes… Pour certains, pourtant, c’est la mort qui donne le plus de sens à leur vie, à leur combat.

Mais il n’est pas là mon propos.

Leur martyre m’a rendu la fierté de vivre dans ce pays. De faire partie d’une France qui se paye au prix du sang le luxe de continuer à éclairer le monde.

Je pense que dans la psychose et le pathos qui ont suivi les événements récents chacun a eu sa propre fréquence émotive, personnellement je n’ai pas été impressionné par la violence par ce que j’ai l’oreille tendue au monde dans lequel on vit, monde dans lequel ce même dimanche 11 janvier où 1 million de personnes défilaient à Paris pour la cause de moins de 20 personnes sauvagement abattues, ailleurs, dans un lointain pays africain, près de 2000 personnes étaient massacrées par des islamistes sans que personne ne s’en émeuve.

Je peux espérer qu’un tiers des personnes dans la rue aujourd’hui étaient là pour combattre les so-called amalgames. Cela me permet d’espérer qu’un tiers y étaient pour combattre la violence. Si c’est ainsi, le tiers restant partage le combat de Charlie. Et ça, ça serait énorme !

Quoi qu’il en soit j’ai horreur des manifestations publiques commanditées par l’état. Elles sont et seront toujours fondamentalement mauvaises. Personne n’a organisé la foule à la libération de Paris !

Et là j’arrive à mon propos.

Je tiens l’Etat français responsable pour tout ce qui s’est passé. Et avec l’Etat français, ses dirigeants !
Je suis sidéré que dans un pays démocratique il est possible de vivre de tels événements et qu’aucune démission ne soit présentée.

Je tiens l’Etat français responsable des événements récents, et ceci à tous les niveaux. D’abord les services de renseignement, dans le pays le plus fliqué du monde, avec des services pléthoriques et tout l’argent qu’ils nous arrachent et qui se sont avérés encore une fois d’une incompétence inouïe.

Nous sommes la risée de tous, des services turcs, algériens, américains etc.

Je tiens l’Etat français responsable pour un manque effarant de protection des « cibles » potentielles les plus évidentes pour tous les déséquilibrés de la foi, qu’ils soient chrétiens juifs ou musulmans.

Et je tiens l’Etat français responsable de ne pas être capable de faire évoluer une société qui plonge et dans laquelle des jeunes qui ont tout pour eux, sont tellement « perdus » qu’ils arrivent à des errements pareils.

Je ne ressens aucune haine envers ces jeunes qu’un pays entier qualifie de « terroristes ». Plutôt de la peine. Quand j’entends ce mot d’ailleurs, mes sens s’éveillent. Car c’est un mot à bannir dont la propre sémantique détruit tout usage sensé. On peut qualifier de désespéré un homme ou une femme qui se font sauter, de combattant un insurgé étranger etc…. terroriste est juste un mot qui ne veut rien dire si ce n’est faire peur… Méfions nous toujours de ceux qui parlent de terroristes !

Je m’aperçois qu’il est très facile pour 60 millions de Français de se déchoir de toute responsabilité regardant trois jeunes de banlieue (d’ailleurs il est où le 4ème ??), petits délinquants devenus grands délinquants, qui, en quête de grandeur, ont fait un geste ultime de refus de la société qui les a vu naître.

C’est bien, gonflons nous d’horreur envers leurs personnes criminelles et répugnantes et prions Allah que cela ne se reproduise pas, jusqu’aux prochains attentats.

Je tiens les dirigeants français responsables d’avoir instrumentalisé les événements récents à des fins purement politiques.

Il est une réalité que les gens qui vivent en dehors de la France ne partagent pas le combat de Charlie. Ce n’est pas le leur. Ils pensent tous que Charlie a dépassé les bornes. Et qu’il ya une limite à ne pas dépasser et qu’il ne faut pas se moquer de tout.

Dès lors le “bus PSG” rempli de dirigeants n’avait rient à faire à Paris. Ce deuil est le notre et pas le leur.

Ce n’est pas faire honneur à Charlie de partager ce deuil avec des gens qui ne partagent pas le même combat !

Et enfin il ne manquait plus que Bibi Nétaniahou invitant tous les juifs de France à aller en Israël, sous l’œil bienveillant des dirigeants français.

Quel honte ! Messieurs les dirigeants français savez vous que cela vaut haute trahison que de laisser un étranger proférer de tels propos sur le territoire national ?

Je tiens Hollande, Valls et toute leur clique responsable de cette terrible déshérence.

Et je peux juste espérer de ne pas être seul dans mon coin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *